Au quotidien

 

Pas à pas vers la vie active!

Les adolescents et jeunes adultes peuvent profiter sur la commune d’une palette de services dont l’objectif est de les aider à s’épanouir, à trouver une voie professionnelle et à accéder à la citoyenneté.

 Le permis pour plus d'autonomie !

Le permis de conduire va souvent de pair avec l’autonomie et l’insertion professionnelle. Encore faut-il pouvoir le financer. Pour cela, il existe des solutions telle que la bourse au permis mise en place par le CCAS. Pour bénéficier de ce coup de pouce financier, il faut être âgé de 18 à 25 ans, être fiscalement rattaché à la commune depuis au moins 2 ans et satisfaire à des conditions de revenus. La contrepartie de la bourse est de réaliser une activité d’intérêt collectif sur la commune.

>> Pour tous renseignements et retrait de dossier, n’hésitez pas à contacter le CCAS au 05 59 40 32 46.

 

Premiers pas citoyens

À 16 ans, les jeunes ont l’obligation de se faire recenser pour être convoqué à la journée défense et citoyenneté (JDC). Ils ont 3 mois après la date de leur anniversaire pour faire cette démarche. Cela se fait simplement dans la rubrique « démarches en ligne ». Rappelons que la journée défense et citoyenneté est obligatoire pour être autorisé à s’inscrire aux examens et concours soumis au contrôle de l’autorité publique. Le site MaJDC.fr permet aussi de s’inscrire à cette journée.

 

Ateliers jeunes et Mission locale

Pendant les vacances scolaires, les jeunes lonsois âgés de 14 à 17 ans ont la possibilité de participer à des ateliers d’une semaine. Bricolage, création artistique mais aussi animation sociale, chacun peut choisir le domaine qui l’inspire. Une bourse de 90 € est versée à chaque participant aux ateliers.
Pour les 16-25 ans, la Mission locale pro-pose au CCAS de Lons un Espace Métiers Aquitaine. Ici, les jeunes peuvent s’informer sur un futur métier et être reçus, sur rendez-vous, par une conseillère spécialisée. Objectif  : parler formation, peaufiner un CV ou une lettre de motivation ou encore simuler un entretien de recrutement.

Contact pour les ateliers jeunes : 05 59 40 04 93.
Contact pour l'Espace Métiers Aquitaine : 05 59 40 32 44.

En savoir plus sur les ateliers jeunes avec la vidéo ci-dessous :

 

Bzzzz… ça pique !

En finir avec le moustique et le moustique tigre, c’est l’espoir de nombreux Lonsois ! Mais il s’agit d’un ennemi coriace … Pourtant quelques astuces pourraient limiter leur prolifération.

 Moustique tigre : empêchez-le de pondre !

Le moustique tigre qui vous pique est né chez vous ! Il est donc nécessaire de supprimer de votre jardin tous les lieux de ponte. Une femelle peut déposer jusqu’à 200 œufs dans une toute petite quantité d’eau ! Alors, couvrez bien vos piscines, utilisez un voile moustiquaire sur vos réservoirs d’eau, nettoyez régulièrement vos gouttières, vos caniveaux  et supprimez tous les endroits où l’eau peut stagner.

>> Pour plus d'informations, consultez la plaquette sur la suppression des gîtes larvaires de l’Agence Régionale de Santé, en cliquant ICI

 

Éliminez ses lieux de repos

Le moustique tigre adulte recherche des espaces ombragés et humides. Et votre terrasse ou jardin peut lui offrir des lieux de repos idéaux. Pour les supprimer, pensez à débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies, élaguer vos arbres, entretenir votre jardin et ne pas laisser au sol les fruits tombés et autres débris végétaux. Dernier conseil, pour que votre jardin ne soit pas trop humide, réduisez votre fréquence d’arrosage. Vous pensez avoir des moustiques tigres à proximité de chez vous ? Signalez-le sur https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/

>> Plus d'informations sur le moustique tigre sur www.moustiquetigre.org

 

Le moustique : un plat idéal pour les chauves-souris !

Concernant le moustique dit commun, il existe une astuce naturelle : faire appel à une espèce qui deviendra un allié dans votre lutte ! Bien que sa frimousse ne soit pas forcément attendrissante la chauve-souris s’avère être très utile. Celle-ci consomme en une seule nuit la moitié de son poids en moustique ! Son périmètre d'action est de 500 m. Son efficacité contre le moustique tigre est en revanche très limitée car ce dernier est diurne. Pour inviter ce petit animal nocturne dans votre jardin, construisez-lui un nichoir !

Découvrez comment construire un nichoir à chauve-souris en regardant le tutoriel vidéo ci-dessous :

 

Aménager son jardin : quelques règles à suivre !

Le printemps est enfin là ! C’est le moment idéal pour repenser son jardin afin qu’il soit fin prêt pour l’été. Mais attention, on ne peut pas faire tout et n’importe quoi...

 Abri de jardin : je déclare ou pas ?

Vous rêvez peut-être de gagner de l’espace de stockage en vous offrant un abri de jardin ? Pourtant, avant de passer en caisse mieux vaut s’être rapproché du service Urbanisme de la ville ! En effet, saviez-vous que votre abri ne peut pas être installé n’importe où sur votre terrain ? De même, si sa superficie est supérieure à 5 m², il est obligatoire de déposer une déclaration préalable de travaux en Mairie et de le déclarer aux impôts.

Haies et clôtures, une question de limites

Pour se protéger des regards indiscrets quoi de mieux qu’une belle haie végétale ? Sachez que celle-ci doit être plantée au minimum à 50 cm de la limite séparative et qu’elle ne peut, à cette distance, dépasser 2 m de hauteur. Concernant la construction d’une clôture, se référer au PLU ou au règlement du lotissement et faire une déclaration préalable de travaux. Un petit détour en Mairie s’impose donc !

La tondeuse ce n’est pas à toute heure…

Avant de s’atteler au jardinage, je regarde l’heure ! Pour respecter la tranquillité du voisinage, les travaux de bricolage et de jardinage doivent être exécutés uniquement :

  • du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30,
  • les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h,
  • les dimanches et jours fériés de 10h à 12h.
Récapitulatif dans la vidéo ci-dessous :

Jardiner en Zéro Phyto, c'est possible !

Découvrez les conseils 100% naturels du service Espaces Publics pour jardiner sans utiliser de produits chimiques, dangereux pour l'homme et la planète.

En effet, les dangers des phytosanitaires et leurs effets indésirables sur notre santé et notre écosystème ne sont plus à démontrer.

Les produits phytosanitaires :

  • polluent l’eau de nos nappes phréatiques, rivières et fleuves, altérant le milieu de vie de la faune et la flore présents.
  • chargent l’air que nous respirons de polluants et fragilisent la terre.
  • entraînent la présence de résidus de pesticides dans notre alimentation.
  • sont suspectés d’entraîner affections dermatologiques, respiratoires, digestives, neuromusculaires,augmentation des risques de cancers, maladies neurologiques et infertilité.
  • altèrent la biodiversité de la faune et de la flore, avec une forte toxicité pour les auxiliaires, si importants pour l’équilibre de nos jardins.

Il est donc temps de se mettre à jardiner au naturel !

Optez pour de l’engrais organique !

Riche en nutriments, il apporte lentement et progressivement tous ses bienfaits à la plante. Vous trouverez en magasin différents types d’engrais organique, issus de matières naturelles d’origine animale ou végétale telles que le guano, la poudre d’os, la corne broyée, etc. Le fumier de cheval, mais aussi le compost constituent des engrais naturels efficaces et économiques. Vous pouvez également fabriquer votre propre engrais à partir d’orties.


Recette de la décoction d'orties :

1. Arracher les orties : Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal, préférez en plastique),
2. Mélanger avec de l'eau : 1 kg d’orties pour 10L d’eau,
3. Laisser macérer : 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ,
4. Filtrer la solution de purin d’orties : Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties,
5. Diluer : Après l’avoir dilué dans l’eau à 10-20%, versez-la directement dans la terre telle un engrais liquide.

 


Trucs et astuces naturels contre les nuisibles

 
  • Pour éviter que les limaces ne ravagent vos pousses, vous pouvez disposer autour de vos plantes des coquilles d’œufs concassées ou de la sciures de bois, une barrière peu confortable pour ces gastéropodes. Il est également possible de fabriquer une protection pour vos plants à l’aide d’une bouteille en plastique. Découvrez le tutoriel ci-dessus. Une autre astuce est d'accueillir un nouveau passionnaire dans votre jardin : le hérisson. En effet, ce dernier raffole des escargots et des limaces. (Tutoriel "Construire un abris pour hérisson")
  • Contre les pucerons, utilisez du savon noir ou acheter des larves de coccinelles.
  • Eviter les parasites au potager, en plantant des variétés plus anciennes, parfois oubliées, plus résistantes aux maladies

De l’eau pour tuer les plantes indésirables !

Oui ! Aussi simple que cela puisse paraître, l’eau, à condition d’être bouillante, détruira naturellement les « mauvaises herbes » ! Sinon, vous pouvez tout arracher à la main, mais le mieux est d’éviter leur prolifération en paillant le pourtour de vos végétaux.

>> Plus d'infos et de conseils sur le site du ministère de la transition écologique et solidaire en cliquant ici.

Barbecue sans danger !

Le saviez-vous ?! Au sein du service voirie de la ville se cache un ancien pompier de Paris ! Il vous propose de suivre quelques conseils pour que la saison du barbecue se déroule sans coup de chaud. En effet, les accidents de barbecue peuvent être responsables de graves brûlures et d’incendies plus étendus. Prudence est donc de mise !

Quelques précautions avant d’allumer son barbecue

Tout d’abord, vérifiez auprès de votre copropriété ou de la Mairie si vous êtes bien autorisé à allumer un barbecue chez vous. Ensuite, cela peut paraître évident mais installez toujours votre barbecue en extérieur. Ensuite, sécurisez la zone : mettez-vous dans le sens du vent, loin des matériaux inflammables, des boissons alcoolisées, sur un terrain stable et établissez un périmètre de sécurité d’1m en éloignant les enfants, tous les jeux de balle et les animaux. Pensez aussi à vous équiper d’un extincteur, ou a minima d’un sceau rempli d’eau, afin d’éteindre un éventuel début d’incendie. De même, évitez de porter des vêtements amples. Enfin, utilisez toujours des accessoires résistants au feu. Pour les barbecues à gaz et planchas vérifiez avant chaque usage votre équipement, c’est-à-dire l’étanchéité et la date de péremption des conduites de gaz notamment. Regardez également si des insectes ne se sont pas logés dans les brûleurs.


Comment vérifier l’étanchéité de son conduit de gaz ?

1. Passez le tuyau dans de l’eau savonneuse.
2. Là où apparaissent des bulles de savon, il y a une fuite !
3. Dans ce cas, il faut absolument faire remplacer la conduite par un professionnel.

Ne cherchez pas à rafistoler votre équipement tout seul !

 


Allumer le feu… et l’éteindre

Attention ! N’utilisez pas de produits inflammables (carburant, alcool à brûler, etc.) pour allumer votre barbecue au risque de provoquer une véritable explosion ! Préférez un allume-feu spécial barbecue disponible en magasin. Vous pouvez également allumer votre barbecue avec des boîtes d’œufs vides, du petit bois, des brindilles ou pommes de pins. Il est conseillé de bien attendre que l’allume-feu soit complètement dissout avant d’installer ses aliments sur la grille, afin de ne pas impacter la qualité de sa nourriture. De même, pour des questions de santé, placez toujours votre grille à 10 cm au dessus du charbon et attendez qu’il n’y ait plus de flammes pour commencer vos grillades.

Astuce : pour éviter que vos grillades ne collent à la grille, frottez un demi oignon dessus avant de l’utiliser.

Le charbon peut continuer de brûler pendant 48h, il est donc conseillé de verser de l’eau ou du sable sur les braises une fois les grillades terminées. Pour les barbecues à gaz et plancha veillez à bien fermer la vanne de gaz.

En cas d’incendie : adopter les bons gestes

Si malgré tout un accident se produit, contactez immédiatement les secours en composant le 18 ou le 112. Puis, portez assistance aux éventuels blessés. Ce n’est que dans un 3ème temps que vous essaierez d’éteindre le feu. Si l’incendie est provoqué par un barbecue au charbon, éteignez-le avec de l’eau ou avec un extincteur poudre. Pour un barbecue à gaz ou une plancha, fermez rapidement la bouteille de gaz.

Découvrez dans la vidéo ci-dessous comment utiliser un extincteur et fermer une bouteille de gaz en feu.

>> Pour aller plus loin sur les incendies domestiques n’hésitez pas à faire un tour sur le site des Sapeurs Pompiers de France https://www.pompiers.fr/grand-public/prevention-des-risques/prevention-des-risques-dincendies-domestiques

Une rentrée en toute sérénité

Septembre rime souvent avec stress et fatigue. Pourtant, il s’agit d’une excellente période pour reprendre son mode de vie en main et se fixer de nouveaux objectifs !

Remettre les pendules à l’heure

Grasse mat’ ? Dîner à 22h ? En vacances, on perd le rythme  ! Mais être en forme à la reprise c’est primordial  ! Une semaine avant la rentrée on reprend les bonnes habitudes : on se lève tôt, on se couche tôt et on mange à heures fixes. Pour aider les plus jeunes à reprendre un bon rythme et se repérer dans le temps, on peut même s’aider d’un semainier à créer soi-même.

>> Télécharger les fichiers à imprimer ici.

Prendre de nouvelles résolutions !

La rentrée c’est le moment idéal pour se fixer de nouveaux objectifs. Se remettre au sport, par exemple  ! À Lons, pas d’excuses  : entre la piscine Aqualons, la Plaine des Sports et les nombreuses associations sportives, il y a de quoi faire. Et pour ceux qui ont décidé de se cultiver cette année, l’Espace James Chambaud propose un riche panel de spectacles et la médiathèque de Lons plus de 60 000 documents.

Garder du temps pour soi

Être performant au travail ou à l’école et atteindre ses objectifs personnels, c’est bien, mais perdre, en quelques jours à peine, tout le bénéfice des vacances, c’est dommage ! Il faut donc savoir lâcher prise dès la rentrée  : prendre le temps de se balader sur les chemins de promenade lonsois (plan « Par-ci, Par-Lons ») ou buller dans le jaccuzzi de la piscine Aqualons...


Trucs et astuces pour réduire nos déchets

Dans l’agglo, chaque habitant jette 236 kg d’ordures ménagères par an ! Malgré le tri sélectif, nos poubelles continuent de déborder… Et si on commençait par réduire nos déchets ?

Faire ses courses autrement

À bas le sac plastique, vive le cabas  ! 100 à 400 ans sont nécessaires pour qu’il se désagrège  : le choix est vite vu  ! En règle générale, fuyez les emballages de toutes sortes : préférez les formats familiaux, les éco-recharges, la vente en vrac ou à la coupe et prévoyez vos bocaux ou autres sacs en tissu afin de ramener le tout à la maison. Des habitudes très simples à mettre en œuvre comme le prouve la vidéo ci-dessous.

Composter ses déchets de cuisine

22 000 personnes compostent déjà dans l’agglo  ! Pourquoi pas vous  ? Au fond du jardin, sur votre balcon ou en pied d’immeuble, la Communauté d’agglomération vous offre un composteur et vous forme à son utilisation.

Réparer, donner ou vendre

Vous avez fait du tri chez vous ? Ne vous précipitez pas à la déchetterie ! Posez-vous d’abord quelques questions. Est-ce réparable ? Puis-je vendre cet objet ? Le donner à ceux qui en ont le plus besoin ? Sur ce dernier point, les solutions sont multiples : les bornes « Le Relais », pour les textiles uniquement (lerelais.org/oudonner.php)lerelais.org/oudonner.php), le collectif alimentaire du Perlic, Emmaüs Lescar, etc.


 

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
4
8
13
18
25
28

Mairie de Lons
Place Bernard Deytieux
CS 10213 - 64148 LONS Cedex
Tél. : + 33 (0) 5 59 40 32 32

Nous contacter

Journal municipal

Réseaux sociaux